Réussir ses TDs avec une recherche efficace !

Publié par

L’arrêt à commenter ou la dissertation de la semaine ne vous dit rien ? Vous êtes perdus et votre semestre peut-être aussi ? Pas de panique ! Il suffit de prendre un peu de hauteur, beaucoup de hauteur. L’erreur la plus courante est de se contenter du premier manuel venu et espérer retrouver le thème de la dissertation. Le tout sans que personne ait la curiosité de feuilleter les pages antérieures. Dans ce cas précis, vous n’aurez qu’une explication sans relief du thème. Nous pouvons vous l’affirmer, si vous cherchez à rattraper la mauvaise note du dernier galop d’essai, ce n’est pas gagné. Certes, vous aurez probablement de quoi improviser un petit « plan bateau », mais en aucun cas un véritable plan analytique : le must en dissertation et commentaire d’arrêt.

Le chargé de TD attend un peu plus de vous qu’une recherche sommaire. Il estime que vous avez suffisamment de temps pour creuser un minimum le thème de la dissertation de la semaine. Vous allez nous dire, que les 6 dissertations de la semaine sont impossibles à faire en si peu temps et que vous êtes obligés de bâcler votre travail. Il n’est pas attendu que vous rendez un travail d’universitaire. Il n’est pas possible de connaître (sauf à être un génie) toutes les subtilités d’un thème en une semaine. C’est là, qu’une bonne méthode de recherche rentre dans le game.

Le but : savoir utiliser le fruit de vos recherches dans votre composition. Il ne s’agit pas d’inventer quoique ce soit. Ça, c’est le travail des enseignants-chercheurs !

Après cette longue introduction, mais nécessaire rentrons dans le vif du sujet.

Le tiercé gagnant avec la méthode en entonnoir

Vous avez le sujet de dissertation suivant : « Le zonage du PLU face à la loi littoral ». Vous connaissez vaguement les différents zonages du PLU, c’est dans le cours. De même, que vous connaissez les quelques éléments de la loi littoral. Nous ne vous apprenons rien : réutiliser les mots clés de la dissertation dans votre manuel de droit de l’urbanisme favori. Une fois cela de fait, beaucoup s’arrêteront aux explications du manuel. Cependant, comme vous êtes un étudiant intelligent, vous allez regarder s’il n’y a pas de notes de bas de page.

Deux hypothèses s’offrent à vous :

  • Il y a des notes de bas de page, prenez TOUTES les références (nous y reviendrons plus bas) ;
  • Il n’y a pas de notes de bas de page. Ce n’est pas dramatique : soit vous prenez un autre manuel ; soit votre code annoté.

Pensez au Code annoté !

Une fois les références en main, mettez-les dans un coin et prenez votre code annoté. Beaucoup l’oublient, mais les codes sont une mine d’or lorsqu’il s’agit de trouver de la doctrine. Pour ce faire, il faut que vous ayez identifié l’existence d’articles se rapprochant de votre thème. Dans notre cas, par exemple, la loi littoral est codifiée aux articles L. 121-1 et suivants du Code de l’urbanisme. Bon, vous allez nous dire que ça fait beaucoup de pages à feuilleter. En fait pas vraiment, par exemple dans les codes Dalloz les articles de doctrine d’un thème sont listés en début de « livre », « titre » ou « chapitre » ou tout simplement sous l’article. Le cas échéant, les annotations sont généralement organisées en sommaire, il suffit de retrouver le thème correspond à celui de votre dissertation. Vous trouverez ainsi un arrêt et si tout va bien l’article de doctrine commentant cet arrêt.

cp1 (2)
Exemple de citation doctrines en début de « Livre » (Code pénal)

 

cp2 (2)
Exemple de citation de doctrine après un article (Code pénal)

Le jeu de piste

Une fois toutes les références en main, c’est simple, il faut rechercher (notre article ne porte pas sur comment faire ses recherches sur les bases de données juridiques) toutes ces références. C’est là que ça devient intéressant. Normalement, chaque article de doctrine cite lui-même d’autres articles. Ainsi, par un jeu de piste vous devriez trouver votre bonheur. Pour accélérer tout ça, abusez du « ctrl + f » pour trouver rapidement les infos que vous recherchez sur les articles. Enfin, certaines bases de données juridiques (comme Dalloz) proposent un onglet « citation ». Cet onglet renvoie à des articles ultérieurs (et donc plus récents) citant l’article que vous êtes en train de parcourir !

Normalement, avec toutes les lectures sur le sujet, vous devriez machinalement avoir dégagé une trame pour votre dissertation (ou commentaire d’arrêt). Comme vous ne faites pas un mémoire, concentrez-vous désormais sur les 3 ou 4 sources que vous avez jugées les plus pertinentes pour construire votre plan. Il suffira juste de s’approprier le contenu de cette doctrine. Il n’est pas question de la copier. D’une ce serait mal. De deux, ça ne vous aidera pas en partiel. Inutile de préciser que vous apprendrez plus facilement votre cours lors des révisions des partiels.

Avec cette méthode, qui vous sera très utile pour la rédaction de votre mémoire de master, vous devriez pouvoir mieux en sortir pour les commentaires et dissertations à rendre. Bien évidemment, elle ne vous garantit pas des 16 sur 20 à tous les coups, mais au moins un peu plus de la moyenne.


Si vous voulez plus d’articles de ce type, comme une méthodologie de la recherche du mémoire ou encore le fonctionnement des bases de données juridiques, n’hésitez pas à nous le dire en commentaire.


Une contribution de Guillaume Flori pour Lextudiant

Publicités

Un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s